Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Victime d'un accident de la circulation : que faire et quelles indemnisations ?

Victime d'un accident de la circulation : que faire et quelles indemnisations ?

Le 28 février 2020
Toutes les victimes d'accident de la circulation peuvent se prévaloir de la loi du 5 juillet 1985 et ainsi obtenir réparation intégrale de leur dommage corporel. Faites valoir vos droits, Faites appel à votre avocat.

Vous êtes victime d'un accident de la circulation et vous avez été blessé.

Quels sont vos recours, quels sont vos droits ?

La loi n° 85-677 du 5 juillet 1985, dite loi Badinter, vous assure une réparation intégrale de vos préjudices corporels.

Votre avocat, spécialisé en réparation du préjudice corporel, vous accompagne dans les différentes étapes menant à votre entière indemnisation.

LES PRÉJUDICES CORPORELS APRÈS UN ACCIDENT DE LA CIRCULATION : RAPPEL DES PRINCIPES GÉNÉRAUX ET CALCUL DE L'INDEMNISATION.

A la suite d'un accident de la circulation, la compagnie d'assurance du véhicule impliqué (ou votre propre assurance dans le cadre d'une convention entre compagnie d'assurances)  doit vous adresser une offre d'indemnisation dans un délai de 8 mois à compter de l'accident. Cette offre peut soit être définitive, soit provisoire, mais doit en tout état de cause couvrir l'ensemble des conséquences des dommages subis.

Si lé préjudice corporel est important, le recours à une expertise médicale est souhaitable. La compagnie d'assurance peut vous proposer de recourir à son propre expert. L'expertise judiciaire est toutefois souvent préférable ; l'expert judiciaire est nécessairement indépendant.

L'expertise permet de déterminer l'ensemble de vos préjudices corporels postes par postes. En effet, certains postes de préjudices sont soumis à recours des tiers payeurs (CPAM, mutuelle...). 

Ces postes relèvent d'une nomenclature dite "Dinthilac".

L'expertise est la phase prépondérante de la procédure d'indemnisation. C'est la phase où la victime a le plus besoin d’être conseillée et assistée par un avocat et éventuellement un médecin conseil.

La réparation d'un préjudice corporel nécessite d'être accompagné par un professionnel rompu à la matière qui saura vous conseiller au mieux de vos intérêts.

Faire appel à un avocat reste la meilleure option pour être parfaitement indemnisé.

Je suis à votre disposition pour de plus amples renseignements au 04 81 68 54 68 ou via le formulaire contact.

Documents associés à cette actualité : nomenclature-dintilhac.pdf